Category archive

Société

Appel à la grève à l’Université |

in Actualités/International/Société

Une intersyndicale lance un appel à une « grève totale » à l’Université de Guyane pour ce mercredi 21 mars.

« La Guyane n’a-t-elle pas besoin de tous ses diplômés ? » demandent les organisations SUD éducation, UNEF, RESF, SNES-FSU, SNESUP-FSU, LDH, STEG-UTG, VIVA, Ligue des droits de l’homme.

« Pour l’égalité des droits à l’Université », ces organisations exigent l’arrêt des « arrestations d’étudiants et de lycéens », la « libération de tous les étudiants enfermés au CRA », la « libre circulation de tous les jeunes scolarisés » ainsi que l’abandon de la « hausse exorbitante des frais d’inscription à l’Université ».

« Pour étudier dans de bonnes conditions », les revendications sont « plus de professeurs, plus de personnels administratifs, plus d’agents pour assurer la sécurité sur le campus, plus de salles informatiques avec des postes qui fonctionnent, ouverture d’un service d’impression et de reprographie, ouverture du Restaurant Universitaire le soir ».

L’intersyndicale appelle à une « grève totale » à l’Université de Guyane ce mercredi 21 mars avec une assemblée générale à 9h puis une « grande marche ».

L’intersyndicale demande aussi au Premier ministre, attendu en Guyane du 23 au 25 mars, d’entendre « les demandes des étudiants guyanais ».

function fbLike(url) {
var randomNumber = Math.random();
var writeHtml = ‘

‘;
//document.getElementById(‘fbShare_’+ randomNumber + »).setAttribute(‘href’, url);
document.write(writeHtml);
}

Cet article Appel à la grève à l’Université | est apparu en premier sur Guineemail.

Mois de la femme : l’APAC-Guinée offre 700 livres aux points de lecture de Conakry

in Actualités/Société

Une cérémonie de remise de 700 livres aux points de lecture de Conakry a eu lieu avant-hier samedi, 16 mars 2019, au quartier Kipé, dans la commune de Ratoma. Cette initiative de l’Association des Professionnelles Africaines de la Communication (APAC-Guinée), a regroupé plusieurs membres de l’ONG, de nombreux lecteurs et d’autres invités de marque, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters. La toute première étape de cette remise fut la remise de 200 livres au Centre International de Recherche et de Développement (CIRD), le 8 mars dernier, à l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits des femmes. Selon la présidente de l’APAC, Asmaou Barry, cette démarche, qui s’inscrit dans le cadre de la célébration du mois de la femme, consiste à fournir des documents aux différents points de lecture de la capitale guinéenne. « L’Association des Professionnelles Africaines de la Commutation est en train de donner des livres à des structures pour lesquelles c’est intéressant de donner des documents. L’autre fois, c’était au…

Cet article Mois de la femme : l’APAC-Guinée offre 700 livres aux points de lecture de Conakry est apparu en premier sur Guinée Matin – Les Nouvelles de la Guinée profonde.

KOUNTHIA: des agents d’EDG passés à tabac

in Actualités/Société

Une équipe de la société EDG (Electricité de Guinée) a été lynchée par des citoyens en début de week-end à Kounthia, précisément dans le secteur situé en face d’OAS.  Au cours des échauffourées, un jeune agent dont le nom n’a pas été communiqué par l’opérateur d’électricité a particulièrement été affecté. Roué de coups par des jeunes surchauffés, il aurait pu y laisser la vie. A l’origine, une histoire de factures non payées.

De sources concordantes, l’équipe d’EDG a sillonné la zone durant toute la semaine, avec pour mission de débrancher du réseau électrique toutes les concessions qui restent devoir des factures impayées à l’entreprise.  Sauf qu’en plusieurs, la résistance a été des plus fortes.

C’est ainsi qu’au niveau de la dernière concession, le responsable de la famille se serait lui-même opposé à la montée des agents d’EDG sur le poteau duquel la demeure est branchée.  De fil en aiguille, les discussions ont débouché sur une chaude dispute. Dans la confusion totale et les nerfs surchauffés, un des agents d’EDG auraient proféré des injures contre le vieil homme. Ce fut la goutte de trop. Les jeunes ont vertement répliqué « La situation a finalement dégénéré. Les jeunes ont commencé à jeter des pierres contre l’équipe d’EDG.   Tous les autres agents ont pris la poudre d’escampette, sauf celui-là même qui est accusé d’avoir tenu des propos injurieux.  Ainsi, ce dernier a été attaqué et battu. Pour un premier temps, il a réussi à s’enfuir, mais il a encore commis l’erreur de s’arrêter au bord de l’autoroute. Là, il a fallu l’intervention des sages pour éviter le pire », explique un témoin.

Informé, l’agence de l’EDG a envoyé une équipe pour mettre tout le secteur hors circuit, à partir du transformateur. Selon un agent de la société, le concessionnaire qui s’est opposé à l’équipe doit près de 4 millions de facture impayée.

Aux dernières nouvelle, les négociations sont en cours pour redonner du courant aux autres citoyens de la localité qui s’acquittent de leur obligation vis-à-vis d’EDG.

La rédaction

Partager

L’article KOUNTHIA: des agents d’EDG passés à tabac est apparu en premier sur ledjely.com.

Societé Affaire 3è mandat : Lansana Diawara de la Maison des Associations appelle les promoteurs à la retenue

in Actualités/Société

Societé

Affaire 3è mandat : Lansana Diawara de la Maison des Associations appelle les promoteurs à la retenue

Inauguré récemment en présence de plusieurs invités, le siège national de la Maison des Associations et ONG de Guinée sis au quartier Yimbaya, dans la commune de Matoto continue de recevoir ses membres presque tous les jours pour des séances de formation ou assemblée citoyenne.

Ce samedi 16 mars, l’assemblée générale citoyenne de cette structure de la société civile guinéenne a été présidée par son coordinateur national, Lansana Diawara qui avait à côtés plusieurs de ses collaborateurs. Outre les nombreuses personnes venues de ses différentes structures membres, cette assemblée a connu la présence de Bouba N’Diaye au titre d’invité spécial de la semaine.

Au terme de ladite assemblée, Lansana Diawara a bien voulu se confier en ces termes : « L’assemblée citoyenne est un cadre de dialogue et de concertation, d’interpellation et de proposition à l’égard des pouvoirs publics, des politiques mais également des citoyens. Donc, pour moi, cette définition est importante et fondamentale puisque c’est une innovation que nous avons apporté au sein de notre plateforme… »

S’agissant du débat autour d’un éventuel 3è mandat pour le président Alpha Condé, il a tenu à préciser : « Pour parler exactement du problème du 3è mandat, je crois que le principal concerné qu’est le président Alpha Condé ne s’est jamais prononcé sur cette question. Il n’a jamais dit qu’il allait se représenter ou pas, bien que nous savons tous que c’est une question qui est déjà résolue d’avance par notre constitution. Tout le monde sait que la constitution a verrouillé cette partie. Ceux qui sont en train de marchander ou de faire la promotion de cette idée, je pense que c’est très dangereux pour notre pays. Par conséquent, je les appelle à plus de retenue et de sagesse  parce que ça y va de la grandeur de ce pays. Je pense d’ailleurs qu’à la dernière minute, le président Alpha Condé va surprendre l’ensemble des Guinéens. Car, nous nous souvenons qu’il a dit qu’il souhaite être un Mandela de la Guinée. Et pour être Mandela de la Guinée, cela demande une certaine rigueur et une certaine valeur qu’il faut incarner. J’espère qu’il ne va pas souiller ces valeurs et qu’il sortira par la grande portes et non par les fenêtres. »

Plus loin, il a affirmé qu’en tout état de cause, « nous de la Maison des Associations et ONG de Guinée, nous sommes en train de remobiliser la troupe avec un esprit citoyen et républicain pour faire face à un d’éventuel enjeu qui pourrait freiner le pays. Et ça, nous n’allons pas nous laisser faire. Notre slogan est très clair, ‘’c’est la République ou rien’’. Que Paul ou Pierre parle, ce n’est pas notre problème. Nous attendons que le président Alpha Condé nous dise ‘’je veux un 3è mandat’’. Dans ce cas, il y aura un véritable débat qui va se poser. Les valeurs républicaines vont agir et le pays sortira de l’ornière pour bon », a-t-il martelé.

Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

Aéroport de Conakry : les fouilles se font manuellement, le scanner de la compagnie française en panne

in Actualités/Société

Aéroport de Conakry : les fouilles se font manuellement, le scanner de la compagnie française en panne

Cette nuit, l’aéroport international de Conakry-Gbessia ressemble à s’y méprendre à l’aéroport international de Maiquetía Simón Bolívar de Caracas. Non pas à cause d’une panne géante d’électricité mais parce que les fouilles se font manuellement. Et pour cause, le scanner de la compagnie Air France est en panne. Les nombreux candidats au voyage sur Paris sont fouillés manuellement. Vous vous croirez dans la capitale du Venezuela, pays de Nicolas Maduro.

« Le scanner de la douane marche normalement. C’est celui de la compagnie Air France qui est en panne. Ça fait peur avec tout ce qui se dit à travers le monde autour de la sécurité des vols. Si une fouille n’est pas sérieuse, ça inquiète », confie à Mediaguinee un passager sur un ton dépité.

Cette situation doit interpeller les autorités au plus haut niveau. La sécurité dans les vols doit être une priorité de tous.

Noumoukè

Attaque contre des mosquées en Nouvelle-Zélande, au moins 49 morts : ce que l’on sait

in Actualités/International/Société

Après les deux attaques perpétrées dans des mosquées de Nouvelle-Zélande vendredi qui ont fait au moins 49 morts, de nombreux points restent à éclaircir. « Pour ce que nous en savons, (l’attaque) semble avoir été bien planifiée », a indiqué la Première ministre Jacinda Ardern, pour qui il est « clair qu’on ne peut que décrire cela comme une attaque terroriste ».

Deux mosquées attaquées, au moins 49 morts

Les attaques ont été perpétrées vendredi à l’heure de la prière dans deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch, la mosquée Masjid al Noor dans le centre de la ville, où 41 personnes ont péri, et une seconde mosquée, à Linwood, dans la banlieue, où sept personnes ont été tuées dont trois devant le bâtiment. Une autre victime est décédée à’ l’hôpital.

On ignore pour l’heure la temporalité des attaques.

Un témoin a raconté au site internet d’information Stuff.co.nz qu’il était en train de prier à la mosquée Masjid al Noord sur l’avenue Deans quand il a entendu des tirs. En prenant la fuite, il a vu sa femme morte devant l’édifice religieux.

Qui sont les victimes ?

Le dernier bilan des attaques fait état de 49 victimes et 20 blessés graves. Des témoins ont raconté avoir vu des corps d’enfants parmi les morts.

Aucune victime n’a été identifiée pour l’heure. Mais plusieurs nationalités étaient représentées dans les mosquées visées.
Parmi les présents figuraient six Indonésiens, dont trois sont en sécurité, selon le ministre indonésien des Affaires étrangères Retno Marsudi qui ajoute que les recherches se poursuivent pour déterminer le sort des autres.

Un Saoudien, deux Malaisiens, deux Turcs et un nombre non identifié de Jordaniens figurent parmi les blessés.

Selon un porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) à Genève, « de nombreux réfugiés et migrants se trouvent parmi les morts et les blessés ».

Au moins trois arrestations, combien de tireurs ?

Le nombre exact de tireurs n’a pas été communiqué ou n’est pas connu mais les autorités néo-zélandaises ont annoncé trois arrestations, ajoutant avoir inculpé un homme pour meurtres. La Première ministre parle d’une attaque « planifiée ».

Le tireur de la mosquée Masjid al Noor a été identifié comme étant un ressortissant australien. Le Premier ministre australien Scott Morrison l’a décrit comme « un terroriste extrémiste de droite ».

La police a précisé des engins explosifs improvisés avaient été désarmés par les militaires.

Une attaque filmée en direct et un manifeste

Selon une analyse de l’Agence France Presse, qui a vérifié l’authenticité des images, un tireur a publié des images de l’attaque de la mosquée Masjid al Noor en direct, sur lesquelles on voit l’assaillant tirer sur des fidèles à bout portant. Des images que la police demande de ne pas relayer. « Nous déconseillons fortement de partager le lien. Nous travaillons à ce que ces images soient retirées ».

Un « manifeste » a été publié vendredi matin sur un compte Twitter portant le même nom et la même image profil que la page Facebook ayant diffusé l’attaque en direct. Intitulé « le Grand remplacement », ce document de 73 pages déclare que le tireur voulait s’en prendre à des musulmans. Le titre semble être une référence à une thèse de l’écrivain français Renaud Camus sur la disparition des « peuples européens », « remplacés » selon lui par des populations non-européennes immigrées, qui connaît une popularité grandissante dans les milieux d’extrême droite.

Dans le manifeste, le tireur dit qu’il est né en Australie dans une famille aux revenus modestes et avoir 28 ans. Il déclare que les moments clé de sa radicalisation ont été la défaite de la dirigeante d’extrême droite Marine Le Pen à la présidentielle française de 2017 et une attaque au camion qui a fait cinq morts à Stockholm en avril 2017, dont une fillette de 11 ans.

Niveau d’alerte élevé en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande, pays réputé pour sa faible criminalité, a relevé son niveau d’alerte à la sécurité de bas à élevé. Par mesure de précaution, l’armée a fait exploser deux sacs qui semblaient abandonnés près d’une garde d’Auckland.

La police a demandé aux fidèles d’éviter les mosquées « partout en Nouvelle-Zélande ». Selon le recensement de 2013, quelque 46 000 personnes s’identifiaient comme musulmanes en Nouvelle-Zélande, soit un peu plus de 1% de la population totale.

La petite communauté musulmane de Nouvelle-Zélande était sous le choc vendredi alors qu’elle estimait jusque là vivre « dans le pays le plus sûr au monde ».

Crédit photo : AFP

L’attentat ce vendredi en Nouvelle-Zélande, si la piste d’extrême-droite est confirmée, rappelle le massacre commis par le néo-nazi Anders Breivik en Norvège en 2011, qui avait fait 77 victimes.

D’autres attaques d’extrême-droite ont été commises ces dernières années. En janvier 2017, six fidèles ont été tués dans une mosquée de Québec, au Canada. L’auteur de la fusillade a été condamné à la prison à perpétuité. Le 19 juin 2017, au Royaume-Uni, un Gallois de 48 ans avait foncé au volant d’une camionnette dans la foule des fidèles qui sortaient d’une prière nocturne du ramadan dans le nord-est de Londres, faisant un mort et douze blessés

Cet article Attaque contre des mosquées en Nouvelle-Zélande, au moins 49 morts : ce que l’on sait est apparu en premier sur Guineemail.

PAUL MOUSSA DIAWARA: «je m’inscrit en faux contre les accusations de détournement dont je suis victime »

in Actualités/Société

Accordant un entretien cette semaine à notre rédaction, l’ex-directeur général de l’OGP, Paul Moussa Diawara accusé par le gouvernement Kassory  de  détournement de près de 44 milliards de nos francs, soutirés des caisses de l’Office Guinéen de Publicité,  a déclaré : « Je suis un présumé innocent. Ce n’est pas moi qui l’ai dit, c’est la justice. Malgré tout, je reste attaché étroitement aux idéaux du Pr Alpha Condé  ».

Le président du MPD,  Paul Moussa DIAWARA a indiqué qu’il reste un citoyen guinéen libre. Car dit-il, « mes   activités politiques n’ont rien à voir mes activités administratives. Donc, je reste membre à part entière  de la mouvance présidentielle ».

«Je suis président d’un parti politique allié d’Alpha Condé au RPG Arc-en-ciel. Et tant que partenaire de la mouvance présidentiel, je pense que je dois continuer à apporter ma modeste contribution au développement au parti au pouvoir. Donc, m’accuser de détourner les fonds des caisses de l’OGP, je m’inscris en faux. C’est pourquoi, la justice m’a déclaré « présumé innocent » dans cette affaire fabriquée en toute pièce juste me salir. La vie en dira plus  », a précisé notre interlocuteur.

Makho K.

L’article PAUL MOUSSA DIAWARA: «je m’inscrit en faux contre les accusations de détournement dont je suis victime » est apparu en premier sur Le Verificateur.

Guinée : la forêt régresse de 35 000 hectares par an

in Actualités/Société

En Guinée, la régression des superficies forestières est estimée à 35 000 hectares par an. Ce chiffre effarant a été donné, jeudi 14 mars 2019, par le Ministre des Hydrocarbures. Pour faire face à cette destruction de la forêt, Zakaria Koulibaly a souligné la nécessité de promouvoir la consommation du gaz butane. Keep Reading

Siguiri : un jeune de 17 ans pris en flagrant délit de viol sur une fillette de 6 ans

in Actualités/Société

Un jeune homme a été surpris entrain de violer une fillette de six (6) ans en pleine brousse dans la sous-préfecture de Kintinian, relevant de la préfecture de Siguiri. Les faits ont eu lieu hier jeudi, 14 mars 2019, aux environs de 10 heures, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture. Ibrahima Diakité, âgé de dix sept (17) ans, orpailleur, résidant dans la commune rurale de Kintinian, a été pris en flagrant délit de viol sur une mineure de six (6) ans. Le jeune a été surpris par des agents de la brigade de la gendarmerie de Kintinian, apprend-on. Selon le Commandant Mara, chef de brigade de la gendarmerie de Kintinian, trois de ses agents ont été attirés par les cris de la victime en brousse. « Selon les explications que j’ai reçues, le violeur a été chargé par son tuteur d’aller chercher du bois de chauffe à bord d’un tricycle. Il a dérouté pour se rendre dans la mine pour faire le transport de gravier. C’est au…

Cet article Siguiri : un jeune de 17 ans pris en flagrant délit de viol sur une fillette de 6 ans est apparu en premier sur Guinée Matin – Les Nouvelles de la Guinée profonde.

Sécurité sanitaire / Une compétition organisée pour trouver une application de diffusion de messages d’alerte

in Actualités/Société

Débuté le 11 mars, le hackathon en communication sur les risques sanitaires a pris fin, ce jeudi 14 mars, au siège de Saboutech, à la Bluezone de Dixinn.  Durant ces quatre jours, 16 équipes étaient en compétition pour bénéficier d’un accompagnement financier. Cette édition de Guinée, comme dans tous les autres pays de la sous-région, […]

L’article Sécurité sanitaire / Une compétition organisée pour trouver une application de diffusion de messages d’alerte est apparu en premier sur Guinee7.com.

1 2 3 17
Go to Top