A la Une Voir tout

Voir Tout Voir Tout

Labé: 3 femmes dont une enceinte tuées dans un accident de la circulation

in Actualités/Société

Un accident de la route a coûté la vie à 3 personnes, samedi 1er décembre dans la sous-préfecture de Popodra, située à 15 km de la préfceture de Labé.

C’est une voiture de marque Mazda, avec à son bord six (6) passagers, qui s’est renversée. Les occupants de la voiture revenaient d’un baptême à thiaghel bory, une sous-préfecture de Lelouma.

Selon les témoins, l’excès de vitesse serait la cause de l’accident.

Sur-le-champ, trois femmes ont perdu la vie, dont une enceinte de 7 mois. Trois blessés grave ont été enregistrés également.

Les blessés sont admis à l’hôpital régional de Labé, et deux d’entre eux, ont été évacués sur Conakry.

Aux dernières nouvelles, les trois corps ont été inhumées ce dimanche 02 décembre.

Saliou Diakité

L’article Labé: 3 femmes dont une enceinte tuées dans un accident de la circulation est apparu en premier sur News de Guinee.com.

Journée internationale des personnes handicapées: l’adoption d’une loi, enfin un ouf de soulagement!!! (Discours Ministre)

in Actualités/Société

La Résolution 47/3 adoptée par les Nations-Unies en octobre 1992 a déclaré le 03 décembre de chaque année journée internationale des personnes handicapées. Cette journée vise à promouvoir les droits et le bien-être de cette catégorie sociale à travers la sensibilisation des pouvoirs publics et de la population sur la situation des personnes handicapées.

Cette année, le Thème central retenu par les Nations Unies s’intitule «Autonomiser les personnes handicapées ; assurer leur participation et garantir l’Egalité des chances pour tous». Dans notre pays, la célébration de l’édition 2018, intervient dans un contexte favorable marqué par l’adoption et la promulgation d’une Loi portant spécifiquement sur le handicap. Première du genre, cette Loi vise à renforcer les droits universels et promouvoir les droits spécifiques dévolus aux personnes handicapées.

Soutenue par des textes d’application réalistes, bien intégrée par la société guinéenne dans son ensemble et bénéficiant d’un accompagnement financier solide, cette loi pourrait offrir de nombreux avantages certains aux personnes handicapées et à leurs familles. Nous pouvons notamment citer:

1. L’institutionnalisation d’une carte d’égalité de chances assortie de gratuité des soins médicaux dans les institutions médicales au niveau central et communautaire ;;

2. Le plaidoyer en faveur de l’élimination des diverses formes de barrières à l’intégration et à la participation à des personnes handicapées au processus de développement de la Nation ; Le soutien aux initiatives d’autonomisation des personnes handicapées, .

C’est pourquoi, mon Département met à profit ce 03 décembre pour lancer une quinzaine dédiée au handicap. A cet effet, il est inscrit au programme un ensemble d’activités contribuant toutes à matérialiser le thème international. Ces activités varient de la formation au plaidoyer en passant par l’équipement des structures faîtières et des Organisations de Protection des personnes handicapées.

Chers compatriotes !

Le handicap n’est pas un choix. Il ne doit pas être un facteur d’exclusion. C’est donc un devoir impérieux pour nous tous de protéger, respecter et réaliser les droits des personnes handicapées. A ce titre, je voudrais relever l’immense appui apporté par le PNUD et le Haut-Commissariat des Nations-Unies aux Droits de l’Homme. Je salue également la participation active des structures faîtières nationales ainsi que la contribution des médias publics et privés.

Pour terminer, ce programme est en lien étroit avec la vision de réalisation d’une Guinée inclusive prônée par le Chef de l’Etat, Son Excellence Professeur Alpha CONDE et s’inscrit dans la logique de l’inclusion économique et sociale du Premier Ministre, Chef du Gouvernement Dr Ibrahima Kassory FOFANA qui fait du partage de la prospérité une priorité.

Du fond du cœur, je les remercie pour leur ambition commune de favoriser l’accès des Guinéens de tous bords au bien-être social.

Vive la Coopération internationale !

Vive la protection des personnes handicapées ;

Je vous remercie de votre aimable attention !

Diaby Sylla Mariama,

Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance

La Cellule de Communication du Gouvernement

Cet article Journée internationale des personnes handicapées: l’adoption d’une loi, enfin un ouf de soulagement!!! (Discours Ministre) est apparu en premier sur investigatorguine.

Refus d’organiser la foire au Palais du peuple : l’activisme d’Abdourahamane Sano de la PECUD principale cause

in Actualités/Société

La grande foire de Conakry ou le grand Bazard de Conakry prévue du 7 décembre 2018 au 7 janvier 2019 n’aura pas lieu conformément au calendrier  des années précédentes. L’annonce est faite par Mamadou SANO, Coordinateur de la Structure CIEPEX au cours d’une conférence de presse ce lundi 3 décembre 2018 à la maison des journalistes de Guinée.

Selon lui, c’est à  cause de l’activisme d’Abdourahamane Sano, le président de la PECUD et ancien responsable de la structure organisatrice de cette foire que les autorités guinéennes veulent refuser l’organisation de cette foire.

« Nous avions rencontré l’administrateur général du palais du peuple du peuple qui nous a dit que l’espace n’est pas disponible pour l’organisation de cette foire. Il a mis comme argument l’aspect sécuritaire. Que nous ne pouvons pas sécuriser le lieu, c’est la raison du refus d’organiser le grand Bazar ou foire de la fin d’année », a-t-il déclaré.

A en croire M Sono, c’est l’activisme d’Abdourahamane Sono qui fait que les autorités ne veulent pas l’organisation de cette foire à la date prévue. « Je tiens vous préciser que Abdourahamane Sano n’est pas le coordinateur de la CIEPEX depuis l’année 2009. C’est un groupe de jeune qui organise cette foire. En 1990 la CIEPEX a été victime par les autorités d’alors », a-t-il précisé.

Répondant à la question d’un journaliste sur le respect du calendrier de cette foire, il a dit que la foire se tiendra, mais connaitra un report.

Daouda Yansané

 

Guinée : célébration à Conakry de la journée mondiale de lutte contre le Sida

in Actualités/Société

La Guinée à l’instar des autres pays du monde, a  célébré le samedi, 1er décembre 2018 à Conakry, la journée mondiale de lutte contre le sida avec pour thème « Connaitre son statut » sous la présidence du ministre de la Santé, Dr. Edourd .Niankoye .Lamah.

C’est l’hôpital Ignace Deen qui a servi de cadre à la célébration de cette journée qui  coïncide avec la cérémonie inaugurale du centre de traitement ambulatoire des malades du sida.

Selon les autorités, la lutte contre l’épidémie du sida en Guinée a enregistré des progrès significatifs dont entre autres : La mise au point de 149 sites de conseil de dépistage volontaire du VIH et de façon anonyme. 439 sites de prévention de la transmission mère-enfant du sida. 142 sites de pris en charge en médicament antirétroviral. 2 centres de traitement ambulatoire moderne. Plus de 47 milles personnes sont sous traitement antirétroviral et de façon gratuite.

Par contre, en dépit des résultats positifs enregistrés, l’infection du VIH-sida constitue un véritable problème de santé publique, avec une prévalence de 1,7% pour la population générale. La couche féminine reste la plus touchée avec 2,1% contre 1,2% chez les hommes. Selon ONU-SIDA, plus de 126 milles personnes vivent avec le VIH-sida en Guinée.

Par ailleurs, Edourd .Niankoye .Lamah, a fait savoir que l’infection à virus sida est une question nationale qui continu toujours d’alimenter les débats d’ordre sanitaires vu sa gravité. Quand bien même que la Guinée a accompli des progrès significatifs dans l’atteinte des objectifs du plan national et international dans la lutte contre le VIH-sida.

Cependant, il a ajouté qu’au-delà des acquis, persistent encore de nombreux obstacles, notamment dans la prévention et surtout dans le dépistage, donc l’inauguration de ce centre de traitement ambulatoire s’inscrit dans ce cadre.

Le secrétaire exécutif du Comité National de Lutte contre le Sida, Dr Abass Diakité a au préalable dressé le bilan des actions entreprises qui ont permis d’enregistrer des résultats notables, avant de dire ce qui suit :<<Ses acquis encourageants ne doivent surtout pas occulter l’obstacle majeur qui reste la mobilisation des ressources qui se raréfient énormément tant sur le plan national et international. >>.

Ousmane Camara

Fodé Oussou Fofana : ‘’le gouvernement ne comprend que le langage de la rue’’

in Actualités/Politique

Le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) estime que l’installation des postes d’appui sur le long de la route ‘Le prince’ est une manière pour le pouvoir d’Alpha Condé d’intimider l’opposition.

L’article Fodé Oussou Fofana : ‘’le gouvernement ne comprend que le langage de la rue’’ est apparu en premier sur Vision Guinee.

Démission collective des responsables du parti Bloc Libéral à Fria

in Actualités/Politique

Dans une lettre adressé au bureau politique national du Bloc Libéral, en date du 29 novembre, des responsables du BL quittent le navire. Une démission collective des responsables du parti Bloc Libéral à Fria.

Trois (3) responsables du bureau fédéral du Bloc Libéral de Fria, jetent l’éponge, pour rejoindre le RPG-Arc-en-ciel. Il s’agit du président du bureau fédéral Nicolas Kamano, le président de la jeunesse, Leopol Tala Nioko et la présidente des femmes, Celestine Bangoura.

Sur les raisons de leur départ, ces démissionnaires se veulent discret et avancent le motif de divergeance d’opinions.

Ci-joint, la lettre de démission collective, et la lettre d’adhésion au RPG arc-en-ciel…

L’article Démission collective des responsables du parti Bloc Libéral à Fria est apparu en premier sur News de Guinee.com.

Soudan : 125 femmes et filles violées suite à des attaques

in Actualités/Société

125 femmes et filles ont été violées après 10 jours d’attaques dans le Soudan du Sud. Selon Médecins Sans Frontières qui donne l’information, ces femmes et filles ont été violemment battues, volées et violées pendant environ 10 jours.

« Des femmes et des jeunes filles se sont rendues en masse au dispensaire Médecins Sans Frontières de Bentiu la semaine dernière après avoir survécu à de terribles épisodes de violences sexuelles. Certaines sont des filles de moins de 10 ans et d’autres des femmes de plus de 65 ans. Même les femmes enceintes n’ont pas été épargnées par ces attaques brutales », a déclaré Ruth Okello, une sage-femme de MSF au Soudan du Sud, dans un communiqué publié vendredi dernier par l’ONG.

Des soins médicaux et une assistance particulière ont été apportés à ces femmes et filles désabusées par des inconnus. Pour certaines, c’est leur existence qui prend un coup assez délicat.

« En plus de trois ans de travail au Soudan du Sud, je n’ai jamais vu une augmentation aussi spectaculaire du nombre de victimes de violences sexuelles arrivant dans nos programmes à la recherche de soins médicaux. Nous avons traité 104 victimes de violences sexuelles et sexistes au cours des 10 premiers mois de cette année et avons assisté 125 victimes au cours de la seule semaine écoulée. », explique Ruth du MSF.

Notons que depuis 2013 la population soudanaise croule sous le poids des conflits civils. Malgré des traités entre le gouvernement et les chefs rebelles au mois de septembre, 4 millions de personnes ont perdu la vie.

afrikmag

Crédit photo : Human Right

Cet article Soudan : 125 femmes et filles violées suite à des attaques est apparu en premier sur Reporterguinee.net.

Go to Top