A la Une Voir tout

Voir Tout Voir Tout

Pita : les responsables de l’UPR planchent sur la redynamisation du parti

in Actualités/Politique

Le Bureau Exécutif National de l’Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR) organise ce mercredi, 13 mars 2019, à la maison des jeunes de Pita, un séminaire des cadres du parti, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée. La rencontre mobilise les responsables du bureau exécutif national du parti, des comités nationaux des femmes et des jeunes, des secrétaires fédéraux et de sections et les nouveaux conseillers communaux élus sur les listes de l’UPR à travers le pays. La cérémonie d’ouverture a connu la présence du préfet de Pita, Kalidou Keïta et du maire de la commune urbaine, Mamadou Oury Diallo, secrétaire fédéral de l’UFDG. Deux discours ont marqué l’événement. D’abord, celui du bureau fédéral UPR de Pita prononcé par Mamadou Midiaou Bendougou Bah, secrétaire administratif de la fédération qui a souhaité la bienvenue aux participants. « Le présent séminaire organisé à l’intention des cadres du parti, se tient en prélude aux cérémonies commémoratives du 15ème anniversaire du décès du président fondateur de l’UPR, l’honorable Siradiou DIALLO. Au…

Cet article Pita : les responsables de l’UPR planchent sur la redynamisation du parti est apparu en premier sur Guinée Matin – Les Nouvelles de la Guinée profonde.

Impôts : «51 jours après son lancement, le NIF permanent a permis à l’Etat de mobiliser 631 milliards» (Aboubacar Makissa Camara)

in Actualités/Economie

51 jours après son lancement, le Numéro d’Identification Fiscale Permanent (NIFp), a permis à l’Etat guinéen de mobiliser 631 milliards GNF, selon Aboubacar Makhissa Camara, directeur national des Impôts.

Dans son laïus ce mardi soir dans le 20h 30 de la télévision publique, le DNI Aboubacar Makissa Camara a par ailleurs souligné les effets positifs du NIF permanent, indiquant que c’est un outil qui va considérablement contribuer à aider les opérateurs économiques, à exercer tranquillement leurs activités, dans toute la Guinée.

«C’est un outil formidable au service du contribuable, qui va leur permettre, de dérouler tranquillement, leurs activités à travers toute la Guinée mais aussi, en relation avec les différents services que sont, les impôts, la douane, le trésor, les marchés publics mais aussi, l’APIP et les centres de gestion agréés», a expliqué le directeur national des Impôts.

Aboubacar Makissa Camara de rappeler que depuis le lancement du NIFp, l’accueil est ‘’favorable’’ auprès des opérateurs économiques qui ‘’viennent massivement’’ répondre à notre appel et “se font, vraiment, prendre en charge par les services commis pour cela”.

En dépit de tout, la réticence de certains opérateurs économiques à se présenter à la direction nationale des impôts, pour l’identification de leurs entreprises, n’est pas sans effet, aussi minime soit-il, sur le chiffre que devrait engranger cet outil fiscal.

L’ambition ‘’escomptée’’, étant de mobiliser les recettes mais aussi, de renforcer le contexte institutionnel de la gestion actuelle. C’est pourquoi, argumente-t-il, sur instruction du ministre de tutelle, «nous devons mettre tout en œuvre pour que le NIFP soit un outil indispensable au service des contribuables qui, aujourd’hui, accueillent favorablement, cet outil.»

Aboubacar Makissa Camara, d’ajouter en outre que le NIF permanent va contribuer à l’élargissement de l’assiette fiscale et aussi, au renforcement des capacités institutionnelles de la Direction Nationale des Impôts.

Et le DNI d’inviter in fine, les opérateurs économiques, qui hésitent encore à passer l’opération d’identification de leurs entreprises, à se faire enregistrer avant le 21 mars prochain, date limite des enregistrements.

Et de prévenir les réticents que passer ce délai, aucun contribuable ne pourra exercer en relation avec son service, mais aussi la douane, le trésor et ne peut être pris en charge au niveau de l’administration des impôts et les services concernés par le NIFp.

emergencegn.net

CONGO : Vers la mise en place de la chaine de production agro-industrielle

in Actualités/Economie/International
Denis Sassou-N’Guesso déploie une intense activité agropastorale non loin d’Oyo. Une activité qui annonce des bonnes perspectives. Pour s’en rendre compte, le président de la République qui séjourne à Oyo depuis quelques jours, a visité ses ranches, ce mardi 12 mars 2019. 

Du ranch d’Opokania à l’abattoir de Mbobo, en passant par le ranch d’Olenga, en compagnie de ses invités, Denis Sassou N’Guesso a fait un constat : tout se met en place pour la commercialisation à grande échelle des produits de l’élevage et leurs dérivés.

Au ranch Kila, situé au village Opokania, où a débuté la visite, la multiplication, la gestion et l’exploitation du bétail se font selon les règles de l’art. D’où, la croissance avérée du nombre de bêtes composant ce troupeau sur ce site. L’estimation donnée sur les lieux est d’environ 10.600 têtes de bœufs. Ce qui augure des perspectives heureuses pour l’agro-industrie.

Denis Sassou-N’Guesso et ses hôtes ont par la suite mis le cap sur le site des autruches, situé dans le même village Opokania. Après avoir suivi le point sur la situation des autruches, le président de la République a conduit sa délégation au ranch des vaches laitières. Ici, on dénombre environ 400 vaches dont 111 sont en activités de production du lait naturel. Le traitement de ce lait se fait au niveau du Le lait de l’Alima, une fabrique de lait installée à Edou, à quelques encablures de la ville d’Oyo.

Selon les informations, les 111 vaches produisent par jour, 1540 litres de lait. L’augmentation annoncée des vaches laitières favorisera également l’augmentation de la production du lait, dans l’optique d’une commercialisation à grande échelle. Près de 300 vaches sont en attente de produire.

Il y a environ trois mois, le président Denis Sassou-N’Guesso inaugurait l’abattoir moderne au village Mbobo. Sa présence ce mardi, 12 mars avait valeur de contrôle. Il a ainsi pu observer que tous les compartiments de la structure, de l’abattage à l’emballage, en passant par le découpage de la viande en diverses parties et la conservation, fonctionnent normalement.

Il se dégage au niveau de cet abattoir, l’ambition d’une commercialisation extensive de la viande de bœuf, à travers tout le pays et même au-delà des frontières nationales. Au niveau de l’abattoir, la viande est soit hachée, soit conservée dans un emballage, soit encore transformée en saucisse.

Cet abattoir moderne, le premier du genre au Congo additionné aux différents ranchs où se reproduisent bœufs et vaches, constitue à n’en point douter, une chaine de production industrielle diversifiée de la viande de bœuf qui s’inscrit, à coup sûr, dans l’optique de la diversification de l’économie congolaise. En même temps qu’elle devra contribuer à garantir la sécurité alimentaire.

La visite du président Denis Sassou-N’Guesso sur ces sites vise également à motiver les techniciens qui ressentent, chaque fois, ce besoin.

MIATOLOKA Boryce Agapyth

Correspondant particulier de JMI au Congo

 Copyright © JustinMorel.Info

L’article CONGO : Vers la mise en place de la chaine de production agro-industrielle est apparu en premier sur Justin Morel Junior.

Les Boeing 737 MAX frappés par une avalanche d’interdictions de vol

in Actualités/Economie/International

Le ciel européen est dorénavant fermé aux vols des
avions Boeing 737 MAX, a décidé l’Agence européenne de la sécurité
aérienne après le crash de l’un d’entre eux en Ethiopie, le deuxième en
moins de six mois impliquant cette nouvelle génération d’appareils.
L’AESA emboîte le pas à plusieurs pays d’Asie, d’Océanie et du Golfe.
Aux Etats-Unis, des passagers refusent de monter à bord de ce type
d’engins.

L’Agence européenne de la sécurité aérienne suspend tous les vols de Boeing 737 MAX. Plusieurs pays européens, dont la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l’Italie avaient déjà enclenché leur procédure d’interdiction, faisant eux-mêmes suite à des pays d’Asie, d’Amérique, d’Océanie et du Golfe, de la Malaisie à l’Argentine. L’Inde a indiqué mardi 12 mars au soir qu’elle clouait au sol les Boeing 737 MAX.

Aux Etats-Unis, des passagers ont même refusé d’embarquer à bord d’un Boeing de ce type, malgré le soutien des compagnies aériennes à l’aviateur américain. Jusqu’à présent, les Etats-Unis ont décidé de ne pas clouer au sol ces avions, mais veulent obliger Boeing à procéder à des modifications du 737 MAX 8 et du 737 MAX 9, une attitude qui contraste avec cette vague de défiance manifestée par le reste du monde.

Cette avalanche d’interdictions de vol visant un modèle d’avion, tant
par des pays que par des compagnies aériennes, est inédite dans
l’histoire de l’aviation civile.

Un 737 MAX 8 de la compagnie Ethiopian Airlines s’est écrasé dimanche
10 mars au sud-est d’Addis-Abeba peu après le décollage, tuant les 157
passagers et membres d’équipage. Selon un témoin, Tegegn Dechasa,
l’arrière de « l’avion était déjà en feu lorsqu’il s’est écrasé au sol » et l’appareil n’a laissé qu’un tas de débris.

Un autre exemplaire de ce modèle opéré par Lion Air s’était abîmé en
mer en Indonésie en octobre, là aussi quelques minutes après le
décollage et alors que l’équipage avait demandé à revenir se poser sans y
parvenir. Les 189 personnes à bord avaient péri.

La FAA n’immobilise pas le Boeing 737 MAX dans l’immédiat

Aux Etats-Unis, le président Donald Trump a déploré que les avions soient devenus « trop complexes » à piloter.

La direction de l’aviation civile des Etats-Unis a toutefois déclaré
mardi que rien ne justifiait dans l’immédiat l’immobilisation de tous
les Boeing 737 MAX. Dan Elwell, directeur de la FAA, a déclaré qu’une
enquête menée en urgence ne montrait « aucun problème systémique de performances » et ne justifiait donc pas « l’immobilisation de l’appareil ».

« Catastrophe industrielle »

Il faudra attendre la fin de l’expertise des boîtes noires qui ont
été retrouvées pour connaître les causes réelles, mais pour Jean-Pierre
Otelli, pilote et auteur de nombreux ouvrages sur la sécurité aérienne,
il est probable qu’il s’agisse d’un problème technique sur l’appareil.

Boeing a ajouté un système sur cet avion MAX, qui est soi-disant un système de protection au cas où l’avion se mettrait en situation de décrochage. Le problème, c’est que, d’une part, les équipages n’ont absolument pas été au courant que ce système avait été ajouté sur ce nouvel avion…

Pour Boeing, c’est une « catastrophe économique autant qu’industrielle »,
souligne le spécialiste. D’autant que les compagnies qui vont clouer au
sol leur 737 MAX risquent de demander des comptes à l’avionneur
américain.

Des experts chinois et américains sur place

L’équipe américaine est envoyée par le bureau d’enquête
spécialisé dans l’aviation, le NTSB. Des experts israéliens et chinois
sont sur place, bientôt rejoints par des Emiratis. Ils vont devoir
récolter des indices. La principale difficulté sur le site est
l’éparpillement des débris de l’appareil. Il a ,selon toute
vraisemblance, violemment heurté le sol.

Un pilote éthiopien, qui possède une compagnie privée, a témoigné
auprès de l’agence Associated Press. Il explique sa surprise lorsqu’il a
survolé le site du crash, peu de temps après le drame dimanche. « Il n’y avait rien à voir, c’est comme si la terre avait avalé l’avion. »

Les enregistreurs de vol seront bien sûr l’une des principales
sources d’information. Ils ne seront pas examinés en Ethiopie, a indiqué
le PDG d’Ethiopian Airlines à CNN. « Peut-être en Europe », avance le journaliste Richard Quest qui a pu parler à Tewolde GebreMariam.

Selon le patron, le pilote a dit à la tour de contrôle qu’il avait
des difficultés à contrôler l’appareil. D’après Tewolde GebreMariam, le
capitaine avait toutefois reçu les dernières recommandations de Boeing.
Il était, selon lui, parfaitement entraîné.

L’autre défi auquel sont confrontées les équipes sur le site du crash est le recueil des restes humains, eux aussi éparpillés sur environ l’équivalent de deux terrains de football. Selon la compagnie, l’identification prendra des jours.

Avec RFI

Le Horoya reprend la première place

in Actualités/Sport

Avant d’affronter Orlando Pirates samedi prochain en C1, le Horoya AC s’est imposé (1-0) aux Foutakas du Fello Star de Labé, ce mardi pour la 14ème journée de la Ligue 1 au Stade du 28 septembre de Conakry. Grâce à un but deNaby SOUMAH (17e), le Horoya repasse en tête du classement.

Physionomie 

Les Matamkas, privés de plusieurs éléments laissés au repos, mais connaissant l’enjeu de cette rencontre se sont pas posés beaucoup de questions sinon de chercher à jouer haut sur le Fello Star de Labé, en quête de confiance compte tenu de sa position de relégable. Naby SOUMLAH et ses coéquipiers ont donc osé et finalement trouvé le chemin des filets dès la 17e minute. A la reprise, le Fello Star de Labé ne cédait pas et continuait à menacer le Horoya AC , lequel a même loupé un penalty.  Malgré deux tirs sur le cadre du Fello Star dans le temps additionnel, le Horoya AC s’imposait pour s’installer dans le fauteuil de leader.

Faits marquants et but

6e Ballon de Marius ASSOKO pour Naby SOUMAH lequel coulisse pour Daouda CAMARA qui envoie un centre mis en corner par Fodé SACKO, une belle opportunité

11e   Le Fello presse le HAC mais n’obtient qu’un corner qui ne donne rien

17e   Sur une longue passe de la défense des «  rouge et blanc » Boniface HABA élimine Fodé SACKO, puis trouve bien placé Naby SOUMAH qui bat Sékou Salif SYLLA pour ouvrir le score

28e  Mohamed Latige CAMARA fauché devant la surface du HAC, Sankoumba SYLLA voit son tir survoler la cage de Moussa CAMARA

34e  Mohamed Latige CAMARA bénéficie d’une passe à la fin d’une belle combinaison, mais n’ajuste pas sa balle qui passe au-dessus

36e  Naby SOUMAH remuant percute avant d’être fauché par  Ibrahima  CAMARA

39e  Naby SOUMAH transperce puis sert BOLAJI lequel lève la tête pour servir en profondeur Boniface HABA, mais Dramane NIKIEMA, servi, ne maîtrise pas le ballon sur cette belle opportunité

40e  Mohamed LATIGE met un ballon entre les pieds de SAMASSEKOU qui rate son contrôle, un ballon repris mais mal contrôlé par Moussa DIALLO. Le HAC est sauvé de justesse par Moussa CAMARA

44e  Moussa DIALLO récupère au milieu un ballon puis s’en va fixer SAMASSEKOU qui le fauche. Sur le coup franc, Moussa CAMARA se saisit de la balle en deux temps

Score à la mi-temps : 1-0

48e  Mohamed Latige CAMARA toujours remuant chez les Foutakas s’empare d’un ballon puis trouve Moussa DIALLO dont le retourné acrobatique est finalement renvoyé par Marius ASSOKO

61e  Cafouillage dans la surface, Ibrahima CAMARA reprend un ballon que Moussa CAMARA maîtrise sans problème

73e   Godfred ASSANTE bien placé servit par Abou Mangue CAMARA n’arrive pas à maitriser ce ballon

74e   dans un cafouillage à l’entrée de la surface, Alseny CAMARA trompe Moussa CAMARA, mais la balle est sauvée de justesse par SAMASSEKOU

76e  Après avoir trompé son vis-à-vis, Dramane NIKIEMA trouve ASSANTE qui coulisse pour Boniface HABA, repris de justesse par Sékou Salif SYLLA dans la surface du Fello

80e  Toujours percutant Boniface HABA trouve ASSANTE dans un trou de souris, mais Sékou Salif SYLLA a vite pris ce ballon dans les pieds du Ghanéen

88e Alseny CAMARA fauché dans la surface, l’arbitre Abdoulaye MANET siffle un penalty, tiré et  manqué par Marius ASSOKO !

90+ 3 Le Fello Star obtient 3 corners et une double occasion sur les tirs de Mohamed  Latige CAMARA qui frappe le poteau,  mais aussi sur celui de Ibrahima CAMARA qui s’écrase sur la barre transversale. Ouf !!

 La composition du Horoya AC 

Moussa CAMARA- Abou Mangue CAMARA,  Boubacar SAMASSEKOU, Marius ASSOKO,  Alsény CAMARA – Dramane NIKIEMA, Aboubacar MANSARE, Siméon BOLAJI ( puis Sékou KEITA 58e) – Naby SOUMAH ( Patrick RAZAK 69e),  Daouda CAMARA (puis Godfred ASSANTE 46e),  Boniface HABA

Banc

Abdoulaye KANTE, Mohamed Lamine FOFANA, Samuel CONTE, Yakubu HUDU

Opinion / Kaporo Rails: Que personne ne nous parle de paix dans ce pays

in Actualités/Société

Il n’y a pas de paix sans justice autrement dit on ne construis pas la paix dans l’injustice.

L’injustice, c’est bien que nous vivons à Kaporo Rails. La haine et la jalousie c’est bien que nous vivons à Kaporo Rails depuis le 18 février 2019.

On casse nos maisons personnes, on nous humilie, on nous appauvris, on nous insulte, et personne ne lève le doigt. Alors on commencera nos réactions que personne ne nous parle de paix.

Au nom d’une farfelue récupération des domaines de L’ÉTAT, des citoyens sont appauvris et humiliés par un gouvernement sans foie ni cœur. Tenez c’est bien 570 familles dans les secteurs Bamacia et Énergie, 252 familles dans le secteur ambassade des USA du quartier Kaporo Rails, 80 familles dans le secteur École primaire du quartier Koloma Soloprimo ce qui fait au total 902 familles qui sont mis dehors au nom d’une soit disante récupération des domaines de L’ÉTAT. Encore une fois la vérité dans cette histoire est que le pouvoir Alpha Condé a décidé de sanctionner des Guinéens appartenant à une communauté qui n’a jamais cautionné et ne cautionnera jamais sa mauvaise gestion.

Que Dieu punissent sévèrement ceux qui ont cassé les maisons des pauvres citoyens de Kaporo Rails et Koloma Soloprimo, que le châtiment divin s’abattent sur à partir de ce bas monde. Ils ont fait pleurer les enfants des pauvres par la haine et la méchanceté, par Dieu que leur enfants ne soient jamais en paix. Par leur haine et leur méchanceté, des familles sont devenus pauvres en une journée et ont souffert que Dieu ne leur pardonne guère.

CELLOU DIALLO, Citoyen révolté.

Ibrahima Kassory Fofano reçoit le nouvel Ambassadeur du Japon en audience

in Actualités/Politique

PRIMATURE : IBRAHIMA KASSORY FOFANA REÇOIT LE NOUVEL AMBASSADEUR DU JAPON EN AUDIENCE

Conakry, le 11 mars 2019 – Le Premier ministre, Chef du Gouvernement Ibrahima Kassory Fofana, a reçu en audience ce lundi, le nouvel Ambassadeur du Japon en Guinée. Cette audience de son Excellence Hideo Matsubara chez le locataire du palais de la Colombe, intervient moins d’une semaine après la présentation de sa lettre de créance au Président Alpha Condé. 

 

La venue d’Hideo Matsubara s’inscrit dans le cadre d’une visite de courtoisie. Elle a été l’occasion pour le diplomate du pays du Soleil-Levant de rappeler les relations d’amitié qui lient les deux pays depuis plus de 60 ans.

 

Le gouvernement nippon à travers sa représentation diplomatique en Guinée, réaffirme sa volonté de pérenniser l’amitié entre Conakry et Tokyo tout en appuyant la Guinée dans ses efforts de développement durable. Hideo Matsubara qui a pris ses fonctions au mois de janvier dernier a saisi l’opportunité de cette rencontre avec Ibrahima Kassory Fofana, pour convier le Chef de l’Etat Alpha Condé, à deux grands événements qui seront organisés au Japon au cours de l’année. 

 

Il s’agit de la cérémonie d’intronisation du nouvel empereur du Japon prévue au mois d’octobre avec plus 150 invités dont une cinquantaine de Chefs d’État mais aussi à la conférence internationale de développement de Tokyo qui aura lieu au mois d’août prochain « Il nous semble important d’avoir l’opinion du président guinéen pour ce qui est du développement de l’Afrique » à indiquer le diplomate.

Le Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, s’est dit de son côté dit très heureux de cette rencontre. Il a souhaité, au nom du peuple guinéen la bienvenue au nouvel ambassadeur Hideo Matsubara. Les Japonais sont un peuple ami, c’est pourquoi le peuple guinéen apprécie la qualité de nos relations», a-t-il souligné.

Ibrahima Kassory Fofana a par ailleurs salué le travail réalisé par le précédent ambassadeur Hisanobou Hasama, notamment en matière d’implantation d’écoles et de centres de santé. Dans l’objectif de renforcer davantage les liens d’amitié entre les deux pays, le Premier ministre, Chef du Gouvernement a souhaité que les projets d’investissement des entreprises japonaises dans le secteur privé en Guinée s’accentuent et se diversifient. Nous voulons encourager les initiatives des entreprises japonaises en Guinée, a indiqué Ibrahima Kassory Fofana.

En réponse au Premier ministre, Chef du Gouvernement Ibrahima Kassory Fofana, l’ambassadeur du Japon a déclaré que pendant son mandat, il mettrait tout en œuvre pour favoriser les échanges sur le plan culturel et sportif entre Conakry et Tokyo.

La Cellule de Communication du Gouvernement

1ère Edition du salon des entrepreneurs de Guinée: Discours de monsieur le directeur général de l’AGUIPE, présentation de SADEN

in Actualités

1ERE EDITION DU SALON DES ENTREPRENEURS DE GUINEE : DISCOURS DE MONSIEUR LE DIRECTEUR GENERAL DE L’AGUIPE, PRESENTATION DE SADEN

Conakry, le 12 mars 2019 – Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat

Madame la Directrice Exécutive du Centre du Commerce International,

Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement,

Monsieur le Représentant de la Délégation de l’Union Européenne,

Excellence Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

Mesdames et Messieurs les Hauts Représentants et Cadres des Organisations Internationales,

Mesdames et Messieurs les Représentants du secteur privé et de la société civile

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

C’est avec un immense plaisir que le Comité d’Organisation vous accueille à la cérémonie d’ouverture de la 1ère édition du Salon des Entrepreneurs de Guinée, dénommé « SADEN » et vous remercie d’avoir effectué le déplacement.

Mesdames et Messieurs,

Le diagnostic de la situation économique et sociale de la plupart des pays africains démontre des défis majeurs pour assurer la transformation structurelle de leurs économies ; entre autres défis, figure en bonne place, l’insuffisance du capital humain et/ou la faible adaptation de celui-ci aux besoins du système productif national, aussi, un système productif peu évolutif et à faibles effet de création d’emploi décent.

Pour inverser cette tendance, en Guinée, l’assurance de l’emploi décent, de l’inclusion sociale des couches vulnérables constitue un résultat stratégique du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES). Le volet emploi est le premier domaine à promouvoir pour l’atteinte de ce résultat à travers la promotion de l’emploi productif et l’entrepreneuriat des jeunes, des femmes et des personnes vivant avec un handicap.

Chers invités,

En dépit de nombreuses reformes et initiatives engagées par le Gouvernement depuis 2010, à savoir :

la création d’un Ministère en charge du Partenariat Public/Privé,

la création d’une Agence en charge de la Promotion des Investissements Privés (APIP),

la redynamisation des structures traditionnelles du secteur,

la mise en place des financements inclusifs (MUFFA, banque d’investissement),

l’élaboration d’une loi sur les Partenariats Public/Privé, ainsi que le code des investissements ;

force est de constater que des difficultés subsistent comme :

l’accès à l’information, au financement et au garantie 

les dispositifs d’accompagnement de l’entreprenariat féminin, jeune et de la diaspora 

l’informalité du secteur,

de même que la fragmentation des initiatives d’appui.

D’où l’idée d’un Salon prenant en compte l’ensemble des activités favorables à l’insertion et à l’entrepreneuriat mais et surtout permettant de faire un scan de l’environnement entrepreneurial.

Mesdames et Messieurs ;

Cette initiative du Gouvernement guinéen en collaboration avec le Centre de Commerce International (ITC), l’agence d’exécution du volet entrepreneuriat du programme INTEGRA, financé par l’Union Européenne,  vise à :

promouvoir les opportunités d’investissements,

créer une plateforme de partage d’expérience, de réseautage et de réflexion sur l’écosystème entrepreneurial guinéen,

et de lutter contre le chômage, l’exode rural et l’émigration irrégulière en créant des activités génératrices de revenus par le biais de l’entrepreneuriat.

Elle doit aboutir à des plans d’actions faisant de l’entreprenariat un véritable levier de développement économique.

Excellence Monsieur le Président de la République,

Mesdames et Messieurs,

Au cours de ces deux prochaines journées, seront tenues des conférences et débats, des animations thématiques, des expositions, des cliniques entrepreneuriales, des rencontres B2B et des distinctions.

C’est le lieu pour moi, au nom de Monsieur le Ministre de ETFP/ET, de magnifier la cohésion gouvernementale qui a caractérisé la réalisation de cette activité à dimension internationale de par la présence des experts et acteurs étrangers, etintégrée de par la participation de 140 jeunes porteurs de projets et entrepreneurs venus en nombre de 20 dans chacune des 7 régions administratives de l’intérieur du pays, s’ajouter aux centaines d’inscrits de la région de Conakry.

Chers invités,

Avant de clore mon intervention je voudrais renouveler, au nom du Comité d’Organisation, toute notre gratitude à nos partenaires de l’Union Européenne, à Madame GONZALEZ et à toute l’équipe d’ITC pour le soutien sans faille dans la Co organisation dudit évènement.

Les mêmes remerciements vont à l’endroit de l’ensemble des participants internationaux venus nombreux apporter leurs contributions et aux entreprises qui ont cru à ce projet.

Madame et Messieurs,

Il n’est pas fortuit que la création d’emploi se retrouve dans les lettres de mission de l’ensemble des départements ministériels de notre pays. Ce qui dénote, en plus de ce qui précède, la volonté de Son Excellence Monsieur le Président de la République de faire de l’emploi et de l’entreprenariat un véritable outil de développement économique et social, initiative pour laquelle nous ne ménagerons aucun effort pour assurer son accompagnement.

Je vous remercie

LE DIRECTEUR GENERAL DE L’AGUIPE

Sékouba MARA

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement 

N’Zérékoré : Des acteurs locaux à l’école de la vulgarisation des textes relatifs au genre

in Actualités/Société

Le Centre d’Ecoute, de Conseil et d’Orientation des Jeunes (CECOJE) de N’Zérékoré, en collaboration avec Plan Guinée, a organisé, en début de semaine, un atelier de plaidoyer auprès des autorités et institutions pour la vulgarisation des textes relatifs au genre ainsi que l’application des textes nationaux dans les préfectures de N’Zérékoré et de Yomou, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture. Cette rencontre a regroupé les sous-préfets, les maires et les secrétaires généraux des communes rurales de Koulé, Koropara, Kobéla, Samoe et Soulouta, de la commune urbaine de N’Zérékoré, le Club des Jeunes Filles Leaders de la N’Zérékoré, les services de santé et de sécurité. C’est la salle de conférence de la bibliothèque du CECOJE qui a servi de cadre à la cette rencontre, présidée par le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de N’Zérékoré. Elle vise à outiller les participants sur la notion du genre. Selon Sékouba Traoré, responsable du CECOJE, « il s’agit d’un plaidoyer pour la prise en compte de la situation du genre dans…

Cet article N’Zérékoré : Des acteurs locaux à l’école de la vulgarisation des textes relatifs au genre est apparu en premier sur Guinée Matin – Les Nouvelles de la Guinée profonde.

Labé : état des lieux de la prostitution 

in Actualités/Société

http://aminata.com Aminata.com Guineenews politique Guinée site d’information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité…

La prostitution, plus vieux métier du  monde a  décidément  la  vie  dure  comme  un  phénix, y compris  dans des  lieux  autrefois  réputés  pour  leur  sagesse  comme Labé. Cependant, si le phénomène est un secret  de  polichinelle, Fodé Ismail Camara, directeur  régional du Tourisme soutient  que  la  pratique  est aveugle en Guinée, c’est  à dire  ni  […]

L’article Labé : état des lieux de la prostitution  est apparu en premier sur Aminata.

Go to Top