Monthly archive

février 2019

Tourisme: Laye Junior reçoit Richard Lohento de l’Agence Africaine du Tourisme pour la formation de guides touristiques

in Actualités/Société

Initiateur de la formation de guides touristiques par le biais du projet Booster les compétences, l’Ambassadeur du Tourisme guinéen, Laye Junior Condé a eu, ce mercredi, un premier tête-à-tête avec l’expert de renommée internationale, Richard LOHENTO, venu pour former les futurs guides touristiques guinéens.

Ce projet de formation de guides touristiques est financé par la Banque Mondiale à hauteur de 250 mille dollars américains, piloté par l’Ecole Supérieure du Tourisme, dont l’ONT est l’initiateur et sera l’heureux bénéficiaire afin d’augmenter sa capacité de compétence et de favoriser l’auto emploi des jeunes.

Laye Junior Condé, tout en souhaitant la bienvenue à l’expert béninois, a recommandé spécialement la formation des Agents du Bureau d’accueil de l’ONT à l’aéroport. D’où la nécessité de mieux former les guides d’accueil pour mieux les qualifier à rendre agréable, dès la porte d’entrée, le séjour des visiteurs de la Guinée ».

Lohento qui a été conduit à la Direction de l’ONT par Madame Touré, Directrice de l’Ecole supérieure du Tourisme, a été reçu par Laye Junior en présence d’Ousmane Bella Diallo et Kalidou Chérif Diallo, respectivement Directeur de l’Exploitation et Point focal de l’ONT dans le projet.

Après cette première prise de contacts avec les autorités guinéennes, la formation proprement dite débutera dans deux semaines à Conakry.

Issa

mediaguinee.org

Non-respect du protocole d’accord : le SLECG menace de reprendre la grève dans l’éducation

in Actualités/Société

Le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée menace de reprendre la grève générale illimitée, suspendue en janvier dernier. La démarche vise à protester contre la non-application de certains points du protocole d’accord qui avait permis la suspension de la grève, après trois mois de paralysie du système éducatif guinéen, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters. La lenteur dans l’application du protocole d’accord entre le SLCEG et le gouvernement provoque une levée de bouclier chez les enseignants. Ils menacent de déclencher une nouvelle grève générale et illimitée à la mi-mars si les partenaires ne jouent pas leur partition. Joint au téléphone dans la matinée de ce jeudi 28 février 2019, Mohamed Bangoura, responsable de la cellule de communication du SLECG, a confirmé cette information. « Nous sommes déçus de la façon dont les choses se passent. D’abord, il y a des manœuvres qui sont en cours dans certaines écoles de Conakry et de l’intérieur du pays. Des responsables d’écoles sont entrain de ventiler certains noms dans…

Cet article Non-respect du protocole d’accord : le SLECG menace de reprendre la grève dans l’éducation est apparu en premier sur Guinée Matin – Les Nouvelles de la Guinée profonde.

Les corps de soldats guinéens tués au Mali rapatriés

in Actualités/Société

Les dépouilles de trois militaires guinéens de la MINUSMA tués vendredi dernier au Mali, seront rapatriées à Conakry ce mercredi 27 février 2019. L’adjudant -chef Ismaël Bangoura, le sergent-chef Michel Théa et le sergent-chef Yves Haba avaient trouvé la mort dans la nuit du vendredi 22 février dans une attaque de leur voiture, sur la route de Siby à 44 km au Sud-Ouest de Bamako. Keep Reading

La Banque Centrale a mis en circulation une nouvelle « série 2018 » du billet de 20 000 Francs Guinéens

in Actualités/Economie

REPUBLIQUE DE GUINEE

BANQUE CENTRALE

COMMUNIQUE DE PRESSE PORTANT MISE EN CIRCULATION D’UNE NOUVELLE SÉRIE DE BILLETS DE 20 000 FRANCS GUINÉENS.

La Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) a l’agréable plaisir de porter à la connaissance du public qu’elle a mis en circulation le lundi 21 janvier 2019, la « série 2018 » du billet de 20 000 francs guinéens.

Ce nouveau billet de vingt mille (20 000) francs guinéens intègre les nouvelles innovations de l’industrie fiduciaire en ce qui concerne la qualité du papier et les nouveaux éléments de sécurité.

Aspect et thématique

Ce nouveau billet conserve le même design, les mêmes motifs et la même texture que le billet de la dernière série. Il met en avant la modernité et l’ouverture de la Guinée vers le monde qui sont symbolisées par deux (02) pigeons prenant leur envol.

Au recto, le nouveau billet met en valeur la femme guinéenne et consacre ainsi la place centrale qu’elle occupe dans la vie économique et sociale de notre pays.

Au verso, le barrage hydroélectrique de Kaleta, pour marquer le désir de notre pays d’assurer son autosuffisance énergique afin d’amorcer son émergence économique.

Ce billet de GNF 20 000 amélioré, comme le précédent, est moderne et sécurité. Il est recouvert d’un vernis protecteur au recto et au verso, le rendant plus résistant et plus durable.

Sécurité

Ce billet de GNF 20 000 comporte des signes de sécurité améliorés, modernes, visibles et non visibles qui le protègent de la contrefaçon, notamment :

Au recto :

Le STEP Twin a été remplacé par deux colombes estampillées avec une encre à effet optique produisant un mouvement dynamique et un changement de couleur d’or à vert selon l’angle d’inclinaison du billet.

Au verso :

Le fil de sécurité a été remplacé par un fil plus moderne et plus large, produisant un mouvement dynamique et un changement de couleur accentué d’or à vert selon l’angle d’inclinaison du billet.

Informations complémentaires :

Les anciens billets de GNF 20 000 conservent leur cours légal et leur pouvoir libératoire. Ils continueront à circuler concomitamment avec les billets de la nouvelle série jusqu’à leur retrait total de la circulation.

Conakry, le 5 février 2019

La Banque Centrale

 

L’article La Banque Centrale a mis en circulation une nouvelle « série 2018 » du billet de 20 000 Francs Guinéens est apparu en premier sur Lecourrierdeconakry.com.

N’ZEREKORE : le procureur Yaya Kairaba en tournée de prise de contact

in Actualités/Société

Nommé récemment comme procureur général de la république près la cour d’appel de Kankan, Yaya Kairaba Kaba était ce mardi à la rencontre des acteurs de la chaîne pénale de la région administrative de N’zérékoré. Une de prise de contact avec au menu la qualification de la justice et le rapprochement de la justice aux justiciables.

C’est la salle d’audience du tribunal de 1ère instance de N’zérékoré qui a servi de cadre à la rencontre. Au total, une soixantaine d’Officiers de police judiciaire (OPJ), de juges de paix et autres acteurs de la chaîne pénale des 6 préfectures de la région y ont pris part.

 « Le souci majeur du gouvernement, particulièrement celui du département de la justice, c’est le bon fonctionnement de l’appareil judiciaire. Les préoccupations actuelles de la cour d’appel de Kankan, c’est comment faire en sorte que la réforme envisagée par la hiérarchie soit menée à bon port », a souligné Sidiki Kanté, procureur du TPI N’zérékoré, dans son discours de bienvenue.

Pour sa part, le procureur général de la république près la cour d’appel de Kankan, Yaya Kairaba a révélé que sa visite dans la région administrative de N’zérékoré s’inscrit tout d’abord dans le cadre de la prise de contact avec tous les acteurs de la chaîne pénale. Ensuite, il a expliqué la réforme judiciaire intervenue dans le pays, en application de la loi N° 019 AN 2015 du 5 juin 2015. « L’objectif fondamental de ma tournée dans le sud du pays est la qualification de la justice et le rapprochement de celle-ci aux justiciables », a-t-il dit.

Pour s’enquérir des réalités dans les maisons de détention, le procureur Yaya Kahiraba Kaba promet de passer dans les prisons afin de voir les conditions de détention des personnes.

Au sortir de la rencontre, le commissaire divisionnaire de police et Directeur régional de la police de N’zérékoré, Sékou Koivogui estime qu’au-delà d’une prise de contact, il s’est agi d’une formation. « Ça nous a permis de connaître l’importance et l’avantage de la loi N° 019/ AN /2015 du 5 juin 2015 portant sur la réforme de la justice », a-t-il affirmé.

N’zérékoré, Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com

Contact : +224 622783505  

Partager

L’article N’ZEREKORE : le procureur Yaya Kairaba en tournée de prise de contact est apparu en premier sur ledjely.com.

Labé: une femme écope de 16 ans de prison pour le meurtre de son nouveau-né

in Actualités/Société

Les audiences criminelles se poursuivent au tribunal de première instance de Labé. Ce lundi 25 février, le tribunal a statué sur un dossier d’infanticide. Une mère célibataire âgée de 20 ans,  accusé du meurtre de son nouveau-né. Les faits remontent au 12 janvier 2019, lorsque l’accusée Maimouna Sow a jeté son bébé de deux mois, dans une fausse septique dans le quartier Ponthioun, commune urbaine de Labé.

Selon le président du tribunal, la mère après avoir accouché le 6 janvier 2019, a étranglé le bébé et enveloppé le corps dans un plastique, qu’elle a caché sous son lit, avant de le jeter le lendemain dans une fausse septique chez les voisins .

Des accusations rejetées en bloc par l’accusée, qui jure n’avoir rien fait au bébé, qui selon elle, est mort né. Elle précise avoir accouché toute seule et que le bébé saignait du nez.

Toutefois, l’accusé reconnait avoir emballé le corps dans un plastique avant de le jeter dans une fausse.

« Ce que j’ai fait n’est pas normal…Mes parents n’étaient pas informés de cette troisième grosse que je portais. J’avais donc peur puisque j’ai déjà eu deux autres enfants hors mariage. C’était un mort-né, donc, ce n’est pas moi qui suis l’auteure de sa mort. Pourquoi d’ailleurs le faire ? J’ai déjà eu deux autres enfants qui sont vivants« , dit-elle.

Sur l’action publique, le tribunal a déclaré Maimouna Sow coupable de crime de meurtre sur un nouveau-né, et l’a condamné à 16 ans de réclusion criminelle, avec une période de sureté à 10 ans, conformément aux articles 114, 116, 206 et 209 du code pénale et 548 de la procédure pénale.

Saliou Diakité

KAPORO RAILS : Me Paul Yomba s’attaque violemment à l’Etat

in Actualités/Société

Me Paul Yomba , avocat des déguerpis de Kaporo-Rails, n’a point maché ses mots au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue ce mardi, 26 février 2019, à la Maison de la Presse, en s’attaquant violemment à l’Etat guinéen, qui selon lui, n’agit pas conformément au droit dans cette opération de déguerpissement de Kaporo Rails.

L’avocat connu pour sa vérité et sa témérité, Me Yomba a déclaré : « Ce à quoi nous assistons aujourd’hui, est un acte de rébellion de la part de l’Etat lui-même. C’est aussi une atteinte aux droits de propriété et une violation grave des différentes chartes auxquelles notre pays a adhéré et a souscrit. 

C’est pour cela que le conférencier affirme qu’il pèsera tout de son  poids pour  redonner la joie au visage de ces déguerpis, en les défendant avec toutes ses énergies.

La zone de Kaporo Rails déguerpie en 1998, sousle régime de feu Général Lansana Conté, par le ministre de l’urbanisme Alpha Ousmane Diallo, avait été progressivement occupée par les populations, en complicité avec certains fonctionnaires véreux et le laxisme de l’Etat.

Cet espace dédié officiellement à l’administration centrale, aux chancelleries et autres activités commerciales et résidentielles, est appelée à devenir le futur centre de la capitale guinéenne.

 

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

L’article KAPORO RAILS : Me Paul Yomba s’attaque violemment à l’Etat est apparu en premier sur Justin Morel Junior.

MISE EN PLACE DE LA COD : «C’est une comédie politique ! », selon Abdoulaye Kourouma du RRD

in Actualités/Politique

Récemment,  quatre partis politiques  qui sont: le PEDN  de Lansana Kouyaté, le  FIDEL de Mohamed Lamine Kaba, l’UFR de Sidya Touré  et l’UFDG Renouveau de Bah Oury, ont décidé de former une coalition pour capitaliser leurs efforts dans le cadre de la « Convergence de l’Opposition Démocratique ( COD) », avec pour objectif d’influencer le pouvoir pour le respect  des textes de loi, dans la perspective entre autre des prochaines échéances électorales. 

Joint ce mardi, 26 février 2019, par un reporter de justinmorel.info sur cette actualité politique défrayant la chronique dans la cité, le leader du parti RRD, Abdoulaye Kourouma a indiqué que: « Cette nouvelle coalition politique ( COD) ne pourrait aucunement remplacer ou égaler l’opposition républicaine dont on chef de file reste et demeure Cellou Dalein Diallo ».

Puis, hilare, Abdoulaye Kourouma s’explique : «Je dirai que c’est une comédie politique, parce que parmi les partis  qui se réunissent au sein cette nouvelle coalition, c’est celui de Sidya Touré qui a un poids. Mais ça, aussi, il n’a gagné que la commune de Matam pour ces élections communales. Donc, je ne pense pas à mon avis que cette COD ira très loin »

 

Karifa KEITA pour JMI      

JMI Copyright © JustinMorel.Info    

L’article MISE EN PLACE DE LA COD : «C’est une comédie politique ! », selon Abdoulaye Kourouma du RRD est apparu en premier sur Justin Morel Junior.

Salon de l’Agriculture : le sac de la ministre de l’Agriculture Mariama Camara volé à Paris

in Actualités/Politique

Au salon de l’Agriculture de Paris, les nouvelles ne sont pas bonnes pour la ministre de l’Agriculture Hadja Mariama Camara qui a perdu son sac à main.

Selon nos informations, la dame qui échangeait sur l’agriculture avec des experts aurait confié son sac à main à richissime homme d’affaires présent au dit salon qui, par oubli abandonne le colis. Et un troisième larron plus intéressé est venu s’en saisir.

Pour l’instant, la ministre est injoignable. Ce vol relance à nouveau le débat sur le protocole des ministres d’Alpha Condé. Ces derniers souvent voyagent seuls dans les missions. Nous y reviendrons.

Focus de Mediaguinee 

L’article Salon de l’Agriculture : le sac de la ministre de l’Agriculture Mariama Camara volé à Paris est apparu en premier sur Mediaguinee.org.

1 2 3 6
Go to Top